Profession :
Artiste Peintre

Billets de carole-framezelle

L'hémorragie de la connerie humaine

Aujourd’hui, je me suis réveillée avec une question en tête : « comment limiter l'hémorragie de la connerie humaine avec des petites astuces au quotidien ? »

Évidemment, la grosse connerie à l'échelle internationale n'est pas évidente à limiter, je ne chercherai pas à trouver des solutions à la bêtise qui dépasse la raison et l'entendement.

Je me suis juste contentée d'essayer d'aider mon prochain à développer sa conscience et élargir ses facultés de réflexion... (ouais, enfin... la vérité, tu t 'en doutes, c'est que je me suis demandée comment améliorer mes conditions de vie dans ce monde de moutons).

Donc, ce petit guide pratique doit te permettre, au quotidien, d'aider ton prochain....

 

Je vais te donner une première astuce pour éviter la propagation d'une information fausse, d'une rumeur, d'un truc inutile qui répercute une angoisse non nécessaire à nos fonctions vitales.

Dès que quelqu'un commence sa phrase par « On m'a dit que... »

STOP, ALERTE ! Arrêtes tout de suite la pandémie par une phrase toute simple « On est un con... »

Bien sûr, tu te doutes bien que cette phrase ne doit pas passer la barrière de tes lèvres, tu la garde pour toi et tu souris poliment à l’intéressé.

Puis, avant de balancer la nouvelle sur Facebook, tu prends cinq minutes pour aller vérifier la véracité de l'information.

Cette toute petite finesse évitera les contorsions stomacales de beaucoup de tes congénères. Tu auras donc accompli une bonne action !

 

Ensuite, deuxième recommandation :

Pousses un grand coup de gueule contre le ramollissement du cerveau humain lié à une addiction profondément destructrice : regarder l'émission de télé-réalité  « les Marseillais  et les ch'tis » !

Je suis tombée par hasard, il y à quelques jours, sur un épisode chez des amis (ok, ça va, je vais pas cafter votre nom)

Les dialogues m'ont fait immédiatement penser à un célèbre sketch des NULS, « Le Roman Photo ».

Non mais c'est pour ça que je paie ma redevance !

Je ne résiste pas à te communiquer un résumé de cette daube, paru dans un magazine TV :

« N doit s’expliquer avec son fiancé M ce mardi dans « Les Marseillais et les Ch’tis vs le reste du monde ». Elle lui a avoué avoir remis son couple en question durant son absence. Elle lui a demandé de remettre du piment dans leur relation.

Plus tard, N a tout fait pour énerver J. Ensuite, V a décidé de parler avec H. Elle lui a confirmé qu’elle ne l’aimait plus »

Avoues que lorsque tu lis ça, tu te dis aussi que c'est sensiblement ridicule, non ?

J'ai donc effectué quelques recherches pour mesurer l'étendue des dégâts.

Tu ne vas pas en croire tes mirettes !

Jeudi 15 septembre, une moyenne de 806.000 téléspectateurs a regardé l'épisode diffusé !

Pour te donner un ordre d'idée, La ville de Marseille compte environ 855.000 habitants ! C'est effrayant n'est-ce pas ?

Alors, je vais te donner une astuce pour le sevrage :

Si tu crois que toute cette crotte (oui, j'essaie de rester polie) est réelle, va louer le film Le Gendarme de Saint-Tropez.

Surtout, tu ne le télécharges pas, parce que c'est pas bien (tu noteras le jeux de mot avec la plate-forme de téléchargement illégal ... non ? C'est nul ? Ok ...excuses-moi)

Bref, prends le temps d'observer les scènes.

Tu te rends bien compte que c'est une fiction ! Les gendarmes ne sont en aucun cas aussi crétins ! Ben tu vois, les Marseillais, c'est pareil, et les ch'tis, je ne t'en parle même pas !

Quoi ? Tu n'es pas convaincu par mon exemple ?

Tu veux souffrir encore un peu ?

Selon Wikipédia, l'émission compte à ce jour cinq saisons : Les Marseillais à Miami, Les Marseillais à Cancún, Les Marseillais à Rio, Les Marseillais en Thaïlande, Les Marseillais : South Africa ainsi que deux éditions spéciales : Les Ch'tis vs Les Marseillais : Qui seront les meilleurs ? Et Les Ch'tis vs Les Marseillais : La Revanche.

Moi, ça me déprime !

Prions pour les pauvres âmes en peine qui produisent cette M.... (Non, toujours pas... j'ai décidé de rester polie.... on m'a toujours dit « sois polie si t'es pas jolie »....Merci à ceux qui auront pensé « mais -on- est un con ;-) ).

Enfin, pour finir ce petit billet de blog, je vais te parler du journal de 20h.

Je vais t'épater : les médias nous manipulent !!!!

Je ne vais pas m'étendre sur le nombre de couleuvres qu'on essai de nous faire gober.

Je vais juste de tonner un remède efficace contre les aigreurs d'estomac : de temps en temps, éteins ta télé.

« Quoi, c'est tout ? » Ben oui c'est tout : ce petit geste simple te permettra d'orienter ton regard vers l'extérieur, ou de te plonger dans un bouquin. Il aura également des effets bénéfiques sur notre planète.

Je vais m'arrêter là pour aujourd'hui. Si chacun assimile ces trois petites combines, je suis certaine que les discussions seront plus constructives dans les chaumières !!!!

A plus tard !

Caro-Caro

La caverne de la femme.....la salle de bain !

 

L'homme est enfin sorti de sa caverne ! Bon.... il faut un petit temps de rééducation, je vais essayer de parler lentement... AS-TU-SORTI-LA-POUBELLE ?

Ahhhh ! Ca marche ! Toutes les fonctions cognitives se rallument d'un coup d'un seul !

Le regard devient tout de suite plus vif et il reprend des couleurs !

 

J'en profite pour m'éclipser dans la salle de bain, histoire de moins l'effrayer....

 

Un bref coup d’œil au miroir : hhhannhhan ! Non c'est rien, je me suis fait peur toute seule !

 

Qu'est-ce qu'il a ce miroir ? Il est lui aussi déconnecté de l'espace temps ? J'ai raté un truc ou quoi ? Elle est où la pépette toute fraiche et pimpante avec un teint de pêche ?

Ah oui, je me souviens..... les enfants..... ils m'ont tout pris au passage !

C'est dingue ça, tu te réveilles un matin avec un gosse dans les bras et des rides qui n'étaient pas là la veille....

 

Et c'est quoi ces espèces de creux noirâtres qui se sont incrustés sous tes yeux ? roh l'angoisse...

 

Bon, y a du boulot !

 

Comme tu avais anticipé la sortie de l'antre, tu sautes la case épilation. Ouf ! Bien joué, une demie-heure de gagnée....

 

Par contre, nous sommes en été, et l'été, la sandale est ta pire ennemie... qui dit sandale, dit que tu ne peut décemment pas te balader avec les pieds de princesse Fiona (oui, même si l'homme, lorsqu'il sort de sa caverne ressemble à shrek, ce n'est pas une raison!)

 

Tu fonces vite fait dans la baignoire pour ramollir la peau de tes talons et use de ta pierre magique pour retrouver une peau acceptable....

 

T'en profites pour poser un masque (non non, je vous vois venir : porter un masque réglerait le problème plus vite, mais même un peu englué, l'homme se rendrait compte qu'un truc cloche).

Donc, tu enduis ta tignasse de crème, histoire de ne pas ressembler à Cruella... (oui, car l'homme accepterait volontiers une terminaison en -a- mais plutôt du genre Vampirella ou Barbarella).

 

Une fois ta crinière enroulée dans une serviette orange (oui, orange... ça évite que ton hénné dégorge sur tes belle serviettes ivoire réservées aux invités), tu passes à l'opération vernis... et oui, toujours le problème des sandales... une couche....

 

Vite …. maquillage ! Ah non, tu allais presque oublier que ta peau a perdu sa souplesse, comme le reste de ton corps d'ailleurs.... non, n'y penses pas, c'est pas le moment de te taper une déprime, l'Homme est sorti...

 

Donc, avant le maquillage, opération crème.... sauf que …. la crème c'est plus suffisant … dixit ta super pharmacienne qui t'as gentiment fait remarquer qu'il serait temps de commencer à appliquer un petit sérum anti-rides.....

 

Motivée, motivée... tu prends le flacon ...et là, une question effleure ton esprit : sur l'emballage, il est inscrit : « défense - anti rides ». Est-ce que ce sérum est censé te défendre contre les rides ou est-ce une défense de l'anti-rides... non parce que ça change tout ! Si je me tartine un sérum qui agit contre ma crème anti rides, je comprends mieux pourquoi le processus ne s'est toujours pas inversé.... (si vous suivez, vous commencez à me connaître. Vous savez que « Et cogite, et gamberge, et ne dors pas, et re-cogite et re-gamberge à pourquoi tu ne dors pas ... » ).

 

Bon, allez, fais confiance à ta super pharmacienne qui t'en a collé pour soixante boules de produit miraculeusement miraculeux.

 

Sérum posé, crème contour des yeux anti-cernes et anti rides, crème de jour fluide peau parfaite indice de protection FPS20 (ouais, elle t'a précisé que le soleil commençait à marquer ton visage de petites taches brunes.... et là, sur le moment, tu te dis que tu pourrais vite devenir vulgaire si madame conseil en produits de beauté se trouvait devant toi....)

 

Tu rince vite fait ton masque..... et enroules de nouveau ta serviette orange (oui, si vous suivez, vous savez pourquoi je précise).

 

Deuxième couche de vernis.... et MERcredi ! (oui, j'ai des enfants, je commence une thérapie anti gros mots) Tu viens de te prendre les pieds dans la serviette qui s'est échappée sournoisement de ta tête.... ton vernis est mort !!!!

Dissolvant... vite vite.... re première couche....raaahhhhhhhhh !!! oui, je commence à m’énerver un chouillat...

 

Le fond de teint... ce truc que tu te vantais de ne pas avoir dans ta trousse à maquillage il y a 5 petites années.... ben aujourd'hui, tu connais bien son utilité.....

 

Anti cernes.... jaune bien sûr pour atténuer tout ce bleu qui semble s'étendre de jour en jour....

 

Bon, c'est déjà moins effrayant.... si on occulte le fait que tu ressembles à Morticcia sans ton blush (et elle ne fait pas partie des terminaisons en -a- susceptibles de faire fondre l'Homme).

 

Tu tente la deuxième couche de vernis.....

 

Maintenant, opération œil de biche avec ton super eye liner.... tu te rapproches de ton miroir grossissant (la vue c'est plus ça non plus...), tu tires doucement sur ta paupière pour faire un trait digne des strars hollywoodiennes.... et …. râté... évidemment... heureusement que ton ami le coton tige est toujours là pour rattraper ta main tremblante....

Ah, c'est pas trop mal....

 

Une couche de mascara.

 

Tu fais ta tête de poisson rouge pour effleurer tes joues avec un blush bonne mine.... et ouf... tu te sens tout de suite plus en forme !

 

MERcredi...(ma thérapie...) t'as oublié la crème pour le corps... les écailles de crocodiles ça fait pas partie du plan... vite... crème hydratante, satinée....

 

Ta-dam !!! ah non, c'est pas encore fini, faudrait peut-être penser au brushing.... allez, courage... le périple est presque terminé.....

 

Les cheveux secs, les dents brossées (ouais, c'est quand même conseillé pour l'occasion...).

 

Tu enfiles vite ton plus beau jean, celui qui te remonte les fesses …. un petit top, un peu de parfum …. et voilà, on y est !!!! ouf !!!

 

Tu te prépares à faire une sortie remarquable de la salle de bain.... quand tu entends une porte se fermer...

Tu tentes une sortie......

 

Et là, tu constates avec effroi que l'homme est reparti dans sa tanière...

 

Pourtant, j'ai pas été si longue.....

Le mythe de la caverne, ou les mites dans son repère....

 

 La vie n'est pas un long fleuve tranquille...

OK, une fois le constat posé, je m'interroge tout de même : pourquoi la mienne ressemble plutôt à ma chère Manche, déchaînée sous l'effet du vent et de la houle lors du passage de la tempête?

 

Oui, ma vie ressemble à la digue de Wimereux (certains savent de quoi je parle ;-) )

 

Quand j'image la tempête, évidement, je ne peux m'empêcher d'aborder le sujet des relations Homme/Femme.

 

J'ai lu et relu Monsieur GRAY plusieurs fois pour tenter d'éclairer ma lanterne _ Non! Pas Christian!!, John!

Donc, j'ai entrepris (non... toujours pas Christian, trop farouche...) la lecture du guide de John Gray, "Les hommes viennent de Mars, les femmes viennent de Vénus".

 

... mais.... bien que je comprenne les différences entre nos sexes (oui, enfin, vous comprenez ce que je veux dire, ne faites pas de mauvais esprit), au quotidien, allez accepter ces foutus préceptes !

 

Prenons un exemple: L'homme et sa caverne.

On en parle?

 

Un jour, j'ai eu une discussion poignante avec monsieur Homme, qui m'a dit «parfois, j'aurai besoin de m'enfermer dans ma caverne, me replier sur mon Moi, pour en sortir encore plus disponible ».... Mouais...

Comme toute femme qui se respecte, je serre les dents et tente mon plus joli sourire de femme super compréhensive et aimante, et dis: « bien sûr mon cœur, je comprends... »

 

Et la, vous vous doutez bien que ma tête n'est pas en cohérence avec mes zygomatiques... je pense

« écoutes-moi bien, Cro-M(a)ignon, selon la durée de ton hibernation, je t'attendrai à la sortie, soit avec un porte-jarretelles, soit avec une poêle!!! tout dépendra du délai de ta séance de méditation intra-corpus!

Et là, cher homo erectus, si tu ne te prends pas une Sitram....

 

Bref, vous l'aurez compris, la caverne, c'est pas mon truc... Ca sent le moisi, c'est pas glam, on y voit pas assez pour se faire les ongles, etc....

 

De plus, si les souvenirs de mes lointaines études sont exacts, pour Platon, la Caverne désigne le monde de l’opinion, alors que l’extérieur désigne le monde de la connaissance....

 

Ah! En voilà une vérité! Je vais vous en boucher un coin messieurs, mais je vais moi-même extrapoler la théorie: tadam... roulement de tambour: la femme détient la connaissance!!!!! merci Platon! (allez, j'en remet une petite couche par pur plaisir : Platon affirme que le lieu naturel des hommes est l’ignorance! Ah! Ah! et BIM, voilà pour la Caverne!

(Il va de soit que Platon n'intégrait pas les femmes dans son discours...)

Lire la suite

Oui ! J'ai décidé d'écrire de temps en temps ;-) Bonne lecture !!!!

 

 

Vivre nécessite une grande patience, de l'envie, et un je ne sais quoi d'abandon.

Oui, d'abandon, il nous faut abdiquer devant un destin, se faire à l'idée que nous ne sommes pas maître du jeu. Le plus difficile est de l'accepter.

 

Les épreuves nichées discrètement sur le parcours, vous sautent à la figure lorsque vous posez le pied sur une mine. Le plus difficile est d'éviter la charge.

 

Comment se fait-il que les années passant, ces bombes soient toujours camouflées ? La sagesse devrait ouvrir nos sens, mais pour ma part, je ne les distingue toujours pas de ma réalité.

J'avance à petits pas, et BOUM ! Encore une.

 

La méfiance ne fait décidément pas partie de mon ADN, il y a eu un loupé dans le processus. Merci la génétique (oui, j'aurais pu dire merci maman, mais c'est un peu facile !).

 

Peut être, suis-je aussi à l'origine de ces choix.... Le plus difficile reste à l'admettre.

Bon, je l'avoue, j'y suis peut être un peu pour quelque chose (je présente donc mes excuses à la génétique).

 

Certains prétendent que notre âme à choisi un corps pour vivre une expérience, et que l'incarnation terrestre suit un plan bien précis.

 

Alors j'ai quelques petites réclamations à ce sujet : « Ma chère âme, en premier lieu, quitte à choisir un corps, j'aurais préféré que tu vises un peu mieux, juste à côté se trouvait celui d' Heidi Klum : tu aurais pu faire un effort !

Quand au reste, si tu m'entends, saches que tu vis peut être dans ma tête, mais tu aurais pu parfois épargner mon cœur ».

J'ai encore de nombreuses doléances à présenter à mon centre psychique, mais en accord avec moi même, j'ai décidé de poursuivre cette conversation plus tard : oui, cher lecteur, je vais t'épargner ce pugilat. « Ne crois pas pour autant, toi là haut, t'en tirer à bon compte …. je suis tenace ».

 

J'en reviens à mon récit.

 

Petite je regardais déjà le monde des grands d'un œil inquisiteur. J' essayais de comprendre le fonctionnement étrange de l'adulte.

A l'école, nous, on s'attrapait par les cheveux et assénions un coup de pied bien senti à l'ennemi, puis on revenait souriant en se disant qu'il était plus agréable de s'amuser que de s'engueuler _allez quoi, on fait la paix?_

Les grandes personnes, elles se compliquaient la vie. Une notion m'échappait à l'époque : l'orgueil.

Dans le monde des grands, on ne cherche pas à privilégier son bonheur en pardonnant, on développe le chapitre en ajoutant la rancœur, la fierté, et parfois même la haine.

Décidément non, je n'étais pas pressée de sortir de mon essence.

 

Bien sûr j'ai grandi, dans un monde peu joli. Les non-dits, l'indifférence, la colère on souvent fait de mon quotidien un halo de peur et d'angoisse.

Cette angoisse, ne m'a jamais quittée, on se construit sur les bases qu'on nous donne. J'ai lutté pour y ajouter ma touche, mais les blessures profondes réapparaissent à la moindre mine, et BOUM !

 

Ma vision de l'humain n'a pas tellement changé de jadis, je reste souvent coite devant la bêtise de mes semblables. Pourtant, maintenant, je fais partie du lot, et j'ajoute ma pierre à l'édifice plus souvent que nécessaire (Nous sommes bien d'accord, si vous suivez, c'est mon âme la fautive !).

 

Mon âme et moi-même nous sommes souvent livrées de grandes batailles pour choisir un chemin. Le cœur ou la raison ? La raison ou la folie ? La folie ou la sagesse ? Bref, que de neurones grillées dans de longues escarmouches avec mon subconscient.

A l'image de « Martine », on pourrait parodier en « Carole apprend à ne plus dormir », quand j'ai ouvert la porte de la polémique avec moi-même.

Et cogite, et gamberge, et ne dors pas, et re-cogite et re-gamberge à pourquoi tu ne dors pas........ pfff que c'est fatigant ! Je me fatigue toute seule. _ Heu rassures-moi lecteur : je te fatigues ? Allez, avoues qu'au fond de toi, tu connais la chanson...ah, je me sens moins seule !

 

Si la touche pause était visible, je l'activerais volontiers quelques fois. Mais celui qui a conçu l'homme a bien ficelé son stratagème : la touche est bien cachée pour pimenter la vie ! D'ailleurs, le piment est souvent bien corsé ! Il faudra que je cogite à ça une prochaine nuit : de quelle nature est le piment lié à cette nouvelle mine ?

Dernier recours : m'assommer !

 

 

Décrocher la Lune

Perdue dans ce monde froid... Dieu que l'amour est triste et insuffisant pour faire face à la haine.

Chaque jour je vois dans notre pays la montée de l'individualisme : n'oublions pas la force d'un sourire, le pouvoir d'une main tendue, la force de l'altruisme et la chaleur de l'amour.

Nous nous sommes perdus je crois... toute cette indifférence se mesure au quotidien. Dans les moments douloureux, on est souvent seuls (à part une toute petite minorité qui vous témoigne de l'amour),  alors à plus grande échelle, il est évident que le monde aille mal !

Chacun d'entre nous devrait se sentir un peu responsable de ce qui nous arrive.

La montée de la violence a sa place puisque nous ne savons plus la contrer par l'amour.

Je suis triste, je suis déçue et j'ai honte, oui, j'ai honte...


Toutes mes pensées et mon amour vont a nos amis Niçois.

En vacances ?

 

Magie gif 005

 

Bonjour !!!!!!! ou bonsoir ?????

 

Et oui, je n'ai pas pris la plume depuis un moment.....

Je travaille sur mon site....oui oui.... je ne me tourne pas les pouces pendant que vous êtes entrain de lire mon blog ;-))

…. Enfin, heu.... pas toujours …..

 

Bref, je vous promets des nouveautés d'ici peu.

En attendant, je me remets au travail !!!!!

 

A très vite

D92b766a

Caro-Caro 

 


 

 

 

 

3ème prix du tableau de l'année !

Aujourd’hui je suis HEUREUSE !!!

 

Le jury d’Empreintes d’Art vient de me décerner  le 3ème prix de l’édition 2013 du « tableau de l’année ».

82 artistes étaient en compétition, et j’ai ma place sur le podium !!!!!

 

Merci au jury d’Empreintes d’Art !!! et merci à tous ceux qui me soutiennent dans mon aventure !!!

 

YYYYYYYYYEEEEEEEEEEEESSSSSSSSSSSSSSSSS !!!!

 

Carole Descalis-Sabran

 

prix-2013-empreintes-d-art.jpg

Ici pour visiter le site

....

signature-2.gif

 

Félicitation Carole,

Vous venez de gagner le concours des coups de coeur de la semaine du 17/06/2013 au 24/06/2013.

Voici les informations de l'oeuvre préférée des internautes :

  • Titre : Le passage
  • Nombre de coups de coeur : 22

Vous serez à l'affiche durant une semaine sur les réseaux sociaux du site Potins d'Arts !

  • Facebook
  • Google +

 

Merci de votre participation !
L'équipe de Potins d'Arts. www.potinsdarts.com

 

Que du bonheur !!! Merci ! Carole

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------